dans

La question pas si bête Pourquoi certains font plus jeunes ou plus vieux que leur âge ?

Diabète, assurance health sante voitures inssurance, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

Certaines personnes ne font pas leur âge. Elle paraissent plus jeunes, ou plus vieilles. Une question de génétique, explique un biologiste. Mais pas seulement.

On ne vieillit pas tous de la même façon. Une jeune femme de 30 ans peut en paraître 25 comme 35. Une question de look ? Peut être. Mais aussi une histoire de gènes. Certains allèles, des variantes d’un gène, vont soit accélérer soit ralentir le processus d’altération lié au vieillissement.

C’est le cas du gène de MC1R. Récemment, des chercheurs néerlandais ont découvert que ce gène, qui détermine la couleur de la peau en agissant sur les cellules pigmentées par la synthèse et la concentration de mélanine, pouvait avoir une incidence sur l’âge visible. En fonction de la version du gène possédée (de l’allèle donc), un individu pourrait paraître facilement deux ans de moins que son âge réel. C’est notamment le cas avec l’allèle qui détermine la peau rousse.

Plus vulnérable aux taches mais moins aux rides

Ce gène « rend jeune » car son expression est réduite, ce qui diminue la proportion de variante noire de mélanine par rapport à sa variante jaune. « Cet affaiblissement de MC1R ralentit l’apparition des rides. Sauf dans le cas d’une exposition chronique au soleil. Car la peau est toutefois plus vulnérable aux taches séniles, aux altérations dues aux UV et aux cancers », précise Emmanuel Moyse, responsable du Mastere-M2 de Biologie du vieillissement à l’université Paris-Descartes.

Diabète, assurance health sante voitures inssurance, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique
Une exposition chronique au soleil contribue au vieillissement de la peau. (Photo d’illustration : Fotolia)

En dehors de la peau, MC1-R contrôle d’autres mécanismes importants pour le vieillissement physiologique : l’inflammation, la maintenance du génome, les réparations tissulaires. Or lorsqu’elles sont chroniques, les inflammations peuvent déclencher des phénomènes de dégénérescence et d’autodestruction. « Il est donc possible que les personnes porteuses de la variante de ce gène, qui déclenche moins bien le processus d’inflammation apparaissent ainsi plus jeunes », pointe l’enseignant.

Un autre gène encodant l’IGF1, une hormone qui relaie l’action de l’hormone de croissance dans tout l’organisme, aurait aussi une incidence sur le vieillissement. « Des chercheurs se sont aperçus que les personnes qui possédaient cette hormone de façon affaiblie, et en général des personnes de taille plutôt petite, donc, vieillissaient en meilleure santé », explique Emmanuel Moyse.

L’environnement aussi

Mais les facteurs génétiques, « la prédisposition de l’individu, ne fait pas tout. L’environnement va aussi avoir un rôle dans l’aggravation des facteurs de vieillissement », pointe le biologiste.

Parmi les causes environnementales qui nous font vieillir plus vite que de raison, on trouve la mauvaise nutrition : « Le régime cafétéria occidental, trop sucré et trop gras, pauvre en fibres végétales et en légumes frais, précise le biologiste. Il va avoir des conséquences pour plusieurs organes. Il entraîne diabète, obésité, affaiblissement du système cardio-vasculaire et du système nerveux. Un excès de sucre chronique peut provoquer une dégénérescence nerveuse. »

Diabète, assurance health sante voitures inssurance, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique
Gare à l’alimentation trop grasse et trop sucrée, qui contribue au vieillissement… (Photo d’illustration : François Guillot/AFP)

L’exposition à certains polluants, comme les pesticides, certains engrais, mais aussi les perturbateurs endocriniens sont pointés du doigt. « Les élevages sont dopés aux hormones pour contrôler ou stimuler la reproduction », note Emmanuel Moyse. Certains agriculteurs en contact avec les pesticides sont ainsi plus touchés par les cancers de la prostate et la maladie de Parkinson, montrent d’ailleurs plusieurs études.

Trop de soleil fragilise la peau

Outre le stress, l’exposition aux rayons ultraviolets accélère aussi le vieillissement de la peau. Et lorsqu’elle vieillit, elle est plus vulnérable aux blessures, se répare moins vite et se ramollit. C’est là aussi que les rides apparaissent. « Elles sont dues à une altération entre la jonction entre les deux tissus de la peau, l’épiderme et le derme. Cette jonction est constituée de fibres très résistantes, incluant notamment plusieurs sous-types de collagènes », détaille Emmanuel Moyse.

Lorsque l’on est jeune, paradoxalement, cette jonction présente des micro-rides qui assurent sa résistance et son élasticité, mais au fil de l’âge ces rides microscopiques s’aplatissent progressivement et c’est notre peau qui se pare de rayures. « C’est le vieillissement normal, ajoute le spécialiste. Mais lorsqu’on s’expose trop aux UV, les altérations fonctionnelles vont être plus rapides. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Comments

0 comments

Diabète, assurance health sante voitures inssurance, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

7 moyens simples et sûrs d’éviter le diabète

oméga 3,Diabète, assurance health sante voitures inssurance, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

L’huile de poisson permet d’éliminer les graisses superflues