dans

“Les femmes peuvent tomber enceintes en nageant à la piscine, sans avoir de rapports sexuels” affirme cette responsable de la santé

testostérone, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

Nous avons tous entendu des fausses vérités sur la santé sexuelle qui semblent aussi irrationnelles que farfelues. Cette fois-ci, c’est la déclaration d’une cheffe et membre de la commission indonésienne de protection de l’enfance pour la santé (KPAI) qui a suscité une vague d’indignation, en faisant un écho considérable dans le monde du digital. Madame Hikmawatty soutient que les femmes pourraient tomber enceintes en nageant dans les piscines fréquentées par les hommes sans avoir de véritables rapports sexuels. Les réactions suite à ses propos ont rapidement enflammé la Toile. L’information a été rapportée par The Independent.

Les femmes peuvent tomber enceintes en nageant à la piscine

Relayée par plusieurs médias anglo-saxons et français, l’information trouve son origine dans une interview accordée au site de presse locale, le Tribun Jakarta, par Sitti Hikmawatty, affirmant qu’il existerait un risque de grossesse en nageant dans une piscine aux côtés d’hommes sans qu’il n’y ait de rapports sexuels. Cette figure engagée dans la protection de l’enfance n’hésite pas à donner plus de crédit à ses affirmations en soulignant la possibilité d’une éjaculation dans la piscine, mettant en jeu son image et celle de l’organisation qu’elle défend.

Une idée qui vaut plusieurs critiques 

A l’ère de l’éducation sexuelle, les propos de Sitti Hikmawatty ignorent le b.a.-ba de la fécondation et des étapes de la grossesse. Toutefois, celle-ci lance une fausse vérité présentée de manière argumentée et pointant du doigt des comportements inadaptés des hommes :  «Il existe un type de sperme masculin particulièrement puissant capable de provoquer une grossesse dans une piscine. Même sans pénétration, les hommes peuvent être excités par les femmes dans la piscine, éjaculer dans l’eau et provoquer ainsi une grossesse non-voulue».

Ainsi, avant que l’information ne traverse le monde entier à travers les réseaux sociaux, ce sont les médecins et spécialistes indonésiens qui se sont empressés de moquer ces idées absurdes au Jakarta Post. Ils ne manquent pas de décrédibiliser chacune de ses déclarations en soutenant que le chlore et les produits chimiques rendent impossibles la survie et encore moins la migration des spermatozoïdes jusqu’au vagin.

L’accusée a présenté ses excuses dans un communiqué de presse: “Je m’excuse auprès du public pour avoir présenté une information incorrecte. Il s’agit d’un avis personnel et non d’une information validée par le KPAI. Je retire donc cette déclaration et j’en appelle le public à ne pas transmettre ou partager encore plus ce propos”.

Les femmes peuvent tomber enceintes en nageant à la piscine

Plusieurs réactions des internautes 

Un blogueur populaire dans le domaine de la médecine et de la santé en Indonésie n’a pas manqué de réagir. Selon The Independent, «Blog Dokter» a eu une réponse des plus tranchantes : «Une fois de plus, je vous rappelle que si vous ne comprenez pas les problèmes de santé, il vaut mieux se taire. Au lieu de provoquer de l’anxiété et la panique de tous avec vos commentaires».

Il n’a pas été le seul à secouer Madame Hikmawatty qui a fini par se désavouer de ses propres dires et à s’en excuser.

Se protéger des mythes sur la santé

Pour faire le buzz, ou simplement parce que l’information paraît accrocheuse, certaines personnes n’hésitent pas à utiliser des tribunes diverses pour faire des déclarations farfelues. A cet effet, il est important de ne pas se fier aux idées reçues et aux fausses vérités soutenues par des croyances diverses surtout lorsque cela concerne le domaine de la santé.

Rappelons que sans fécondation, la grossesse est impossible car les spermatozoïdes ne survivent que dans un milieu alcalin, comme le souligne Benoit Gallier, docteur en gynécologie à Tours. Dans l’eau, ils meurent systématiquement, et dans l’air, ils ne peuvent survivre que pendant une durée d’une trentaine de minutes. Par ailleurs, s’il y a pénétration, leur durée de vie permettant la fécondation peut aller jusqu’à 5 jours dans l’utérus.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Comments

0 comments

testostérone, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

Par amour pour sa femme handicapée – Il crée un vélo chaise roulante pour pouvoir l’emmener se balader

testostérone, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

Voici comment l’huile de ricin vous permet de renforcer vos cheveux, vos cils et vos sourcils