dans

Par amour pour sa femme handicapée – Il crée un vélo chaise roulante pour pouvoir l’emmener se balader

testostérone, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

En pleine période de puberté ou un âge avancé, l’Homme est toujours en quête d’amour, et le vieillissement n’a jamais été un motif pour cesser la romance. Bien au contraire ! L’amour peut toujours être entretenu et cultivé. La preuve en est que les seniors d’aujourd’hui sont en train de bousculer tous les codes, en donnant les meilleures leçons à ce sujet, tant il est connu que l’amour de nos grands-parents est celui qui ne se lasse jamais et qui traverse toutes les épreuves difficiles. L’histoire d’un homme qui conçoit un vélo en chaise roulante par amour pour sa femme atteinte d’Alzheimer est extrêmement touchante comme relayée par HUFFPOST.

Le lien qui unit Glad et Bill est si fort qu’il a réussi à traverser une terrible épreuve. Confronté à la maladie d’Alzheimer dont sa femme souffre, Bill a fait preuve d’un grand amour dans un élan de générosité bouleversant. Voici les faits !

Une démence qui bouleverse le quotidien

La maladie d’Alzheimer n’affecte pas seulement la personne concernée, qui voit ses capacités cognitives se détériorer. Elle touche tout autant celle de l’entourage impuissant face à cette dégénérescence dont l’évolution est parfois rapide.

Ce sont là des difficultés ayant un grand impact sur la vie quotidienne en touchant des fonctions capitales telles que le langage, la mémoire, l’attention, la perception et les fonctions exécutives. Ce retentissement nécessite un accompagnement de la part des proches, appelés “aidants”, souvent confrontés à des situations difficiles en plus du chagrin qu’ils peuvent éprouver pendant toute la durée de l’évolution de la démence.

Le couple aidant-aidé

De fait, c’est une tâche loin d’être simple que d’accompagner un proche atteint de maladie d’Alzheimer ou de toute autre démence dégénérative. Il arrive que l’aidant se sente épuisé, et que la communication ne soit plus si simple, dépendamment des stades de la maladie et de son retentissement. Ainsi, l’association France Alzheimer recommande toujours de maintenir une vie sociale pour éviter l’isolement. Premier acteur engagé dans l’accompagnement de ces patients, cette organisation propose même des formations pour les aidants afin de leur permettre d’appréhender au mieux les symptômes, et maintenir un contact avec la personne malade.

La socialisation, au centre des soins

Qu’il s’agisse de la personne malade ou de ses proches, il est essentiel d’éviter l’isolement et l’épuisement psychique et physique, en prenant du temps pour soi, et en essayant au maximum de maintenir une vie sociale et relationnelle stable.

C’est l’erreur que plusieurs proches de parents atteints d’Alzheimer pourraient commettre en surprotégeant ces personnes. Toutes les activités réunissant les aidants et les aidés risqueraient de se réduire alors aux soins.

Cependant, l’approche psycho-comportementale du traitement de la maladie nécessite absolument la sociabilisation, et le maintien de la qualité de vie habituelle, comme c’est le cas de ce couple sexagénaire.

Un mari aimant

Malgré la maladie de Glad, cette femme qui vient de célébrer plus de 55 ans de mariage, possède ce qu’il y a de plus beau dans ce monde : un lien pur et touchant avec un mari aimant, qui s’occupe aujourd’hui de tous les soins que sa femme nécessite.

Pour ce couple de personnes âgées, l’annonce du diagnostic de la maladie a été un véritable tournant dans leur vie : les deux amoureux, Glad et Bill Forward, avaient l’habitude de passer beaucoup de temps ensemble à se balader, faire des randonnées, et explorer de nouvelles choses. Cependant, l’impact de la maladie sur leur vie quotidienne a été drastique et le mari regrettait de ne plus pouvoir profiter de la compagnie de sa femme comme il le faisait auparavant.

Par amour pour sa femme handicapée

C’est une situation qu’il n’a pas déplorée car insoumis à la fatalité des conséquences de cette terrible maladie, qui a autant d’effets sur la mémoire que sur l’activité quotidienne.

Pour plusieurs personnes, cela aurait peut-être été un bon motif pour trouver des alternatives aux sorties habituelles, mais Bill ne s’est pas abandonné à cette idée, malgré les efforts que les soins lui demandent. Il soutient même que “ce n’est pas un fardeau, mais un grand privilège de prendre soin de la personne” qu’il a aimée aussi longtemps.

Par amour pour sa femme handicapée

C’est pour aider sa femme que Bill a construit un vélo qu’il a conçu de façon à ce qu’elle puisse être en chaise roulante. Comme il ne peut plus la porter, il a eu l’idée ingénieuse qu’il pourrait continuer à pédaler derrière sa chaise pour avancer ensemble en faisant concevoir ce nouvel engin et partager ce petit moment précieux avec sa femme.

De quoi émouvoir plusieurs internautes !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Comments

0 comments

testostérone, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

Oui, le gel désinfectant pour les mains est cancérigène

testostérone, santé, régime, diet, health, assurance, nutrition, produit cosmétique, chirurgie esthétique

“Les femmes peuvent tomber enceintes en nageant à la piscine, sans avoir de rapports sexuels” affirme cette responsable de la santé